L'UNIVERS DE STEPHENIE MEYER

Dans la saga Twilight ou saga du Désir interdit, Stephenie Meyer renverse la plupart des clichés concernant ces êtres légendaires. Même s’ils présentent des similitudes avec les mythes, il sont également très différents.

Les loups   Les vampires

LES LOUPS

 

Pour ses loups-garous, Stéphenie Meyer à opté pour la transformation complète en animal. La pleine lune n’intervint en rien dans le processus, les humains pouvant se changer en loup à n’importe quel moment. 

Ce sont des jeunes appartenant à la tribu Quileute. Leurs ancêtres leur ont transmis cette nature. Elle a sauté plusieurs génération car c’est un catalyseur qui l’a fait se révéler : la prèsence de vampires sur le territoire, ici le retour des Cullen à Forks. C’est un ancien chef Quileute, qui ayant perdu son enveloppe corporelle (alors que son âme n’y été plus) s’est introduit dans un loup et à réussi à le dominer. Il a ensuite su reprendre forme humaine et à transmis le gène à sa descendance. A son époque, il se servit de son « don » pour défendre sa tribu contre l’arrivé des premiers vampires. (voir Légende Quileutes).

 

Sous forme humaine, ils sont grands et costauds, leur croissance s’accélérant lors de la révélation de la mutation. Ils dégagent une grande chaleur, leur température corporelle avoisinant les 42/43°C. Ils sont rapides et agiles et se déplacent sans aucun bruit. La longueur de leurs poils dépend de celle de leurs cheveux qu’ils portent le plus souvent rasés pour une question pratique. Ils se souviennent parfaitement des événements vécus sous forme de loup. On apprend par Carlisle qu’au niveau génétique, les loups possède 24 paires de chromosomes.

 

Sous forme animal, ils sont en meutes parfaitement organisée, régit par un chef (ici, Sam Uley) qui lorsqu’il donne un ordre avec sa voix d’Alpha est obligatoirement obéit par le reste de la meute. Ils savent se contrôler et ne s’attaquent jamais aux innocents. Ils échangent leurs paroles mentalement et ce lien marche sur de très longue distance (pratique pour faire le point lors d’une patrouille ou pour rappeler ses membres).

 

Leur transformation est indiquée par les tremblements qui s’emparent de leur corps et certains sont même capables de l’effectuer en plein saut (Jacob). Tant que le catalyseur est présent et donc qu’ils se transforment en loup, leur vieillissement est stoppé.

L’explication des différences est donnée dans le quatrième tome, lors du face-à-face avec les Volturi. On apprend que ce ne sont pas des loups-garous ou « peuple de la lune » mais des modificateurs. Ils peuvent changer d’apparences sans l’influence de la lune et peuvent prendre la forme de n’importe quel animal. Ici, ci les Quileutes se transforment en loups, c’est parce que leur ancêtre s’est réincarné en loup. Plus il y a de vampires dans les parages, plus il y a de Quileutes qui se transforment, même les plus jeunes. Ainsi dans Hésitation, les membres initiales sont rejoints entre autre par Leah et Seth Clearweather. Et lors de la bataille finale, on s’aperçoit que la meute s’est encore agrandie.

LES VAMPIRES

Outre la pâleur, le tain blafard, l’immortalité et le fait que ses vampires soit des personnes « mortes », les créatures de Stéphenie Meyer présentent également des changements. Ils n’ont pas de crocs mais une parfaite dentition, et chose très importante, ils sont présentés comme des êtres d’une grande beauté même pour les plus dangereux. Pour cela, ils ont très fascinants. La couleur des yeux différents selon leur faim. Ainsi pour les Cullen, leurs pupilles passent d’une couleur d’or liquide à un noir intense lorsqu’ils sont affamés. Pour les autre vampires (nomades, Volturi, nouveau-né, …), elles sont d’un rouge de plus en plus profond à mesure qu’ils ont faim. Ils présentent également de grands cernes sous les yeux lorsqu’ils sont tous dans cet état. Ils respirent mais ce n’est pas une nécessité pour eux. Ils ne dorment jamais. Ils dégagent une grande froideur et leur peau est dure.

Ils ont également les sens très développé. Leurs compétences sont la puissance, l’agilité, la rapidité et la force. De plus, certains d’entre eux sont dotés d’un pouvoir. Ainsi Edward et Aro lisent les pensées des autres, Alice à des visions du futur dés lors que la personne concernée à pris une décision, Jasper sait manipuler les émotions des gens (apaiser des personnes stressées par exemple) et Jane peut provoquer d’atroces douleurs à distance. Les nouveau-nés sont très puissants la première année de leur existence mais ne savent pas se contrôler. C’est le contrôle de soi qui les rend moins puissants.

La lumière du soleil n’a aucun effet néfaste sur eux, si ce n’est qu’elle révèle leur nature rendant leur corps étincelant comme couvert de milliers de diamants. L’ail, les croix, la religion n’ont aucunes prises sur eux (comme en atteste le crucifix du père de Carlisle dans la maison des Cullen). Ils sont libres de leurs actes et n’ont en aucun cas besoins d’une invitation pour entrer dans un lieu.

Stephenie Meyer présente des vampires civilisé, tout à fait capable de se fondre parmi les humains en ayant décidé d’adopter un régime dit « végétarien », se nourrissant uniquement de sang animal. Mais ce contrôle demande de nombreuses années de souffrances et de persuasions. Le sevrage est d’autant plus difficile que le vampire a gouter au sang humain. Ils vivent pour la plupart en clan (Denali, Cullen, ...) et restent rarement longtemps au même endroit, leur incapacité à vieillir les trahissant au bout de quelques années. Cependant, il y a également des vampires assoiffés de sangs humains comme les nomades, les Volturi ou les nouveau-nés.

Pour Stephenie Meyer, l’unique façon de les tuer définitivement et de les déchiqueter et de bruler l’intégralité des morceaux sans quoi ils se reformeraient.





Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement