VOS LECTURES

TRAHIE, par Melanie

 
Auteurs : P. C. et Kristin Cast
Editeur : Pocket Jeunesse
Nombre de page : 353
Traducteur : Julie Lopez




RESUME : Zoey a trouvé sa place dans la Maison de la Nuit. Désormais, pour exercer son autorité, elle peut compter sur le soutien sans faille de ses amis et de son petit copain Erik. Mais un jour surviennent des événements tragiques : des adolescents humains sont assassinés. Tout laisse à penser qu'il s'agit de l'oeuvre de vampires rebelles... Zoey a besoin de tous ses pouvoirs pour trouver les coupables car la mort frappe, impitoyable... Surtout, aura-t-elle le courage d'affronter la terrible trahison, à laque était loin de s'attendre ?

AVIS DE MELANIE : Ce tome 2 de la maison de la nuit est différent du premier tome intitulé Marquée . J’ai adoré Zoey va subir beaucoup d’évènement dont je n’imaginais pas l’importance pour la suite de la saga .Une histoire de vampire qui n’a rien à voir avec twilight mais on se prend très vite dans l’histoire , des personnage touchant et drôle . Ce tome est plus triste et plus sombre mais il vaut le coup. J’ai été prise dans l’histoire et au moment le plus triste j’ai pleuré avec Zoey .
A paraître : Choisie la maison de la nuit tome 3 . Sortie en novembre prochain

Pour vous le procurer : La maison de la nuit, tome 2 : Trahie ou la boutique 

Retour index des avis 

 


16 LUNES, Par Clémence


RESUME ET FICHE : mes lectures

AVIS DE CLEMENCE : Un livre très sympathique à lire parfois un peu difficile à suivre dans son étrangeté et aussi un peu facile quand la magie y est aussi puissance sans trop de conséquences. J'aime cependant le côté ténèbres lumières bien sûr et que pour une fois ce soit le gars qui ne soit pas le fort de l'histoire lol ça change. Une très bonne lecture dans l'ensemble que je recommande aux fans de fantasy :)


Retour index des avis 


LA PROPHETIE DES PIERRES, Par Clémence



Auteur : Flavia Bujor
Nombre de Page : 404
Editeur : Anne Carrière, 2002 (France)




RESUME DOS DU LIVRE : Trois jeunes filles, Jade, Ambre et Opale, issues de milieux différents, découvrent le jour de leur quatorzième anniversaire qu'elles ont été adoptées. L'écho d'une ancienne prophétie les oblige à quitter leur famille pour accomplir leur mission dans un lointain Royaume. Chacune se voit alors remettre, pour seule arme, une pierre magique correspondant à son prénom. Bien que tout les oppose, elles devront apprendre à se faire mutuellement confiance pour échapper aux dangers qui les guettent. Elles entament un long voyage jusqu'à Oonagh, l'oracle mystérieux qui deviendra leur guide. Leur quête les conduira à livrer bataille aux forces du mal.
De nos jours, dans un hôpital parisien, une jeune fille de quatorze ans lutte contre la mort. Joa ne parle plus, ne se bat plus, mais elle rêve, et ses songes l'emportent dans un monde féerique où trois héroïnes mènent un combat épique. Au bout de leurs aventures réside un secret qui pourrait lui redonner une raison de vivre.

AVIS DE CLEMENCE : Juste excellent, grandiose surtout lorsqu'on sait que l'auteur a 13 ans... Ca laisse rêver pour les écrivains en herbe ^^
Une épopée excellente qui se lit très facilement vraiment je le recommande.

Retour index des avis 

 

LES ÂMES VAGABONDES, par Clémence



Auteur : Stephenie Meyer
Editeur : Jean Claude Lattès (2008), grand format
              LGF, le livre de poche (2010), petit format
Nombre de page : 617 ou 829
Traduction : Dominique Defert


RESUME DOS DU LIVRE : La Terre est envahie. L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier. L'amour pourra-t-il la sauver ? Ils n'ont plus le choix : il faut se battre ou mourir.     

AVIS DE CLEMENCE : Un superbe livre qui se lit d'une traite. L'intrigue est vraiment passionnante. On s'attache au personnage, on rit, on pleure. Digne de la saga twilight. Je le recommande chaudement.
 
Les âmes vagabondes ou Les âmes vagabonde, Poche ou boutique


Retour index des avis 



EVERWORLD, par Clémence






Auteur : K. A. Applegate
Titres : Tome 1 : A la recherche de Senna
           Tome 2 : Le pays Perdu
           Tome 3 : Le voyage sans retour
           Tome 4 : Le domaine de la peur








AVIS DE CLEMENCE : Une saga en quatre tomes qui raconte l'histoire de plusieurs jeunes qui ont tous un rapport avec une jeune femme étrange qui s'avère être une sorcière et les entraînera dans un monde parallèle appelé Everworld (monde de toujours). L'auteur revisite les grands classiques de la mythologie grecque, romaine, égyptienne et nordique en mixant le tout à sa sauce. Ca donne un effet détonnant, un livre atypique, ce qui est assez difficile en fantasy je trouve. Je le recommande !

Voir dans la
boutique


IRRESISTIBLE ALCHIMIE, Par Séverine

Auteur : Simone Elkeles
Titre original : Perfect Chemistry
Traducteur : Cyril Laumonier
Nombre de page : 411
Date de parution : 10 Février 2011
Edition France : La martinière, Collection Fiction J



PRESENTATION DE L'EDITEUR
Brittany est belle, intelligente et douce. Elle sort avec le capitaine de l'équipe de football. Alex, terriblement séduisant, est connu pour être un membre du dangereux gang des Latino Blood. Tout les oppose jusqu'à ce cours de chimie et ce travail imposé en binôme. Au-delà des apparences, Alex et Brittany se rapprochent et se séduisent. Leur attirance, plus forte que les préjugés et les interdits, pourrait bien changer leur avenir... mais à quel prix ? 


AVIS DE SEVERINE
Ce livre m'a fait penser aux films grease et westside story, en effait tout oppose BRITTANY et ALEX, elle est blanche et issue du milieux bourgeois , lui est mexicain et issue d'un milieux modeste et fait parti d'un gang, rien ne devré les rapprocher et pourtant is sont obliger d'etre binome en cour de chimie. Pourtant la tension entre eux monte entre eux, car Alex fait le pari de coucher avec BRITTANY. Ils Devront combattre la haine, l'amour et aussi le gang auquel appartiet Alex. Ce qui m'a plus dans ce livre c'est qu'on alterne le point de vue de BRITTANNY et d'ALEX et au fur et a mesure que nous avancons dans le livre on est captivé par ce qui leur arrive, on va jusqu'a ce demander si ils vont finir ensembles.

Pour conclure superbe histoire d'amour qui nous montre que meme si on appartient a deux monde différent l'amour sort toujours vainqueur et rien n'est impossible. 

Sur Amazon Irrésistible alchimie ou dans la boutique 


DELIRIUM, par Séverine




Auteur : Lauren Oliver
Nombre de Page : 486
Edition France : Hachette, collection Black moon
Parution : 2 Février 2011




PRESENTATION DE L'EDITEUR
Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes… 
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »

CRITIQUE DE SEVERINE : LENA vi dans un monde ou l'amour est considéré comme une maladie, a l'aube de ses 18 ans elle est prete a subir l'opération qui lui dit -on devra la guérir a tout jamais de cette maladie, mais voila que quelque jours avant l'intervention elle rencontre Alex, elle en tombe amoureuse et comprend qu'elle ne peut pas subir cette intervention, commence alors une interminable course contre la monte pour nos héros, je dirais que meme les personnages secondaires ne sont pas en reste comme HANA la meilleur amie de LENA.

Pour conclure Delirium est donc un très bon roman, qui ravira les amateurs du genre. De nombreux rebondissements sont au rendez-vous, tous plus surprenants les uns que les autres, mais toujours enchaînés avec réalisme et logique. Delirium saura surprendre ses lecteurs. Plus on avance, plus il est difficile de lâcher ce roman. Le suspense se fait particulièrement intenable lors des derniers chapitres.

Sur Amazon Delirium ou dans la boutique


TERMINUS ELICIUS, par Aurélie




Auteur : Karine Giebel
Nombre de page : 248
Edition : Pocket, collection Pocket Policier
Parution : Novembre 2008




RESUME DOS DU LIVRE
: Istres-Marseille.
Pour Jeanne, la vie est ponctuée par cet aller-retour ferroviaire quotidien entre son travail de gratte-papier au commissariat et la maison de sa mère. Elle attend néanmoins qu'un événement vienne secouer le fil de son existence: un regard, enfin, du capitaine Esposito ? La résolution, peut-être, de cette ffaire de serial killer qui défraie la chronique phocéenne ? "Vous êtes si belle, Jeanne Si touchante et si belle." Ce soir-là, une lettre, glissée entre deux banquettes, semble combler toutes ses espérances.
Un peu trop, même. Car derrière le mystérieux soupirant se cache le meurtrier tant recherché par la police. Commence alors une correspondance amoureuse qui, pour Jeanne, n'aura de terminus qu'au bout de l'enfer...

RESUME D'AURELIEAyant une vie réglée au millimètre, Jeanne, jolie jeune femme discrète et mal dans sa peau, travaille dans un commissariat de Marseille, comme gratte papier, et vit à Istres avec sa mère. Train matin et soir, horaires fixes, routine sans défaut, du banal à en pleurer. Sauf que Jeanne ne pleure jamais... Une lettre, un soir dans le train, va bousculer le bel ordonnancement de sa vie, alors qu'un tueur en série sévit à Marseille, défiant l'équipe du capitaine Esposito, dont Jeanne est secrètement amoureuse... Dès lors , Jeanne s'engage dans un voyage aux frontières du bien et du mal, dans un voyage au bout d'elle-même, parsemé de morts et surtout sans retour...

AVIS D'AURELIE : Quel beau roman !!!
Terminus Elicius est le premier roman de Karine Giébel que je lis et c'est une belle découverte ! Subtil mélange d'angoisse, de suspense et de psychologie, ce polar tient en haleine jusqu'à la fin et offre en prime un beau portrait de femme : celui de Jeanne, héroïne touchante et étonnante, confrontée à un terrible dilemme qui va l'obliger à affronter ses propres démons. Un voyage aux portes de la folie qui ne peut laisser indifférent et m'a donné envie de découvrir ses autres romans...
Ce roman a eu le prix marseillais du polar... Et c'est amplement mérité. 
Bref, j'adhère, j'adore ;)


Sur Amazon Terminus Elicius et dans la boutique


CHIEN DE SANG, par Aurélie




Auteur : Karine Giebel
Nombre de page : 282 (220 pour la version poche)
Edition : Fleuve noir (2008)
             Pocket Policier (2010 - poche)




RESUME DOS DU LIVRE
: Courir; toujours plus vite. Plus loin. Fuir la mort qui plane au-dessus d'eux, oiseau de proie aux ailes gigantesques dont l'ombre les dévore déjà. Diane a choisi la fuite. D'instinct. Elle sait qu'ils sont derrière. Juste derrière. Avance minime, infime. Comme son espérance de vie, désormais. Pourtant, elle marche. Pourtant, elle veut vivre. Rémy avance. Avec le poids de la peur qui comprime son cœur. Le poids de la fatigue, comme un boulet enchaîné à ses jambes. Il devrait être ailleurs, en ce moment même. En compagnie de sa femme et de sa fille. Mais non, il est là, errant dans ces bois inhospitaliers, avec ces inconnus qui fuient comme lui. Il est devenu une proie. Rien qu'une proie. Il n'existe plus. Déjà mort. Alors, pourquoi a-t-il aussi peur? Le monde est ainsi fait, qui ne changera jamais. Les chasseurs d'un côté, les proies de l'autre.

CRITIQUE D'AURELIECertes, Karine Giebel, avec "Chiens de sang", ne suis pas la voie habituelle des enquêtes (policières ou non) et ne prend pas plus de quelques pages avant de nous offrir en pâture au suspense énorme qu'elle parvient à créer dans "Chiens de sang". L'intrigue est simple, Diane et Rémy, dans deux histoires parallèles sont réduits à l'état de gibier humain... Pourquoi ? Comment ? je vous laisse le découvrir... 

Peu de place pour le détail, pour asseoir son récit, mais une question qui m'a taraudé sans me laisser de répit jusqu'à la dernière page : Que va-t-il se passer ? Au final, je n'ai fait qu'un bouchée de cet excellent livre qui m'a tenu dont l'épaisse tension m'a tenu en éveil pendant ses 250 (trop courtes) pages... 


Je souhaite également signaler l'habileté de l'auteur qui, si elle n'a pris que peu de temps pour densifier son récit, a eu l'intelligence de raconter ses héros (Diane et Rémy) dans leur passé afin de pouvoir s'en servir et passer beaucoup d'émotion ! 

Une vraie réussite à tous les niveaux ! Bravo ! .


Sur Amazon Chiens de sang ou dans la Boutique


LE CERCLE DES IMMORTELS TOME 1 : L'HOMME MAUDIT, par Séverine



Auteur : Sherrilyn Kenyon
Titre original : The Dark-Hunters 1
Traduction : Jacques Pennel
Nombres de page : 312
Edition : J'ai Lu, collection J'ai Lu Crépuscule (aout 2010)




RESUME DE SEVERINE : Julien de Macedoine est un homme d'un autre siecle mais a la suite d'une malédiction que lui a jeter son frere, il se retrouve enfermé dans un livre, il doit servir d'objet et obeir a chaque femme qui lit le livre et l'invoque jusqu'a sa rencontre avec GRACE, serais-ce celle qui pourra briser la malédiction ?

CRITQUE DE SEVERINE : GRACE est une belle jeune qui est marquée par une déception amoureuse. Son amie SÉLÉNA lui offre un livre magique qui fait apparaitre quand elle l'évoque JULIEN DE MACEDOINE. Ce dernier reste perplexe car depuis qu'il est enfermé dans ce livre, c'est la premiere femme qui ne lui saute pas dessus. Dans ce premier tome,
l'auteur nous raconte une belle histoire d'amour. De plus les personnages sont attachants et c'est une belle entrée en matiere pour cette saga que je vous recommande vivement.

Sur Amazon Le cercle des immortels, Tome 1 : L'homme maudit et dans la boutique 


STILETTO BLUES A HOLLYWOOD, par Aurélie




Auteur : Lauren Weisberger
Titre Original : Last Night at Chateau Marmont
Nombre de page : 440
Edition : Fleuve noir
Parution : 4 Novembre 2010
Traduction : Christine Barbaste


RESUME DOS DU LIVRE
Passer de l'anonymat le plus total au papier glacé des magazines les plus branchés, ça a tout d'un rêve, mais pour certains, le réveil peut s'avérer plus douloureux que prévu. Qui dit conte de fées ne dit pas forcément happy end...

La musique adoucit-elle les moeurs ?
A Hollywood, rien n'est moins sûr.

Brooke et Julian filent le parfait amour depuis neuf ans. Il est auteur-compositeur-interprète et a une voix en or. Seulement, de la scène underground aux sommets des hit-parades la route est longue...
Un jour pourtant, c'est la consécration ! Sony accepte de financer son album. Le premier showcase est un succès, et les propositions de concerts affluent de toutes parts. Les dates s'enchaînent et les médias, eux, se déchaînent ! La vie privée de leur couple se retrouve étalée dans les tabloïds, les rumeurs les plus folles courent à leur sujet, et face aux créatures de rêve qui peuplent les palaces où évolue désormais sa rock star de mari, la jolie rouquine commence à perdre confiance. Entre l'éloignement, les horaires de dingues, les paparazzis et les groupies, la mélodie du bonheur vire à la cacophonie. Et puis arrivent les photos de trop.
Qui dit conte de fées, ne dit pas forcément happy end, Brooke...


CRITIQUE D'AURELIE : Le truc qui m'a fait bondir... ce sont les fautes d'orthographe/de syntaxe en français... Je trouve que le travail de la traduction a été un peu bâclé... M'enfin....

On sait d'avance comment ça va finir, mais peu importe, on se fait une petite frayeur jusqu'à la fin. Il y a l'amour, il y a la meilleure amie magnifique, il y a le petit ami [presque] parfait, la belle-famille atroce, les parents divorcés qui se haïssent, bref, tous les ingrédients d'un roman qui permet de poser son cerveau… J'ai ris, j'ai eu " les larmes aux yeux "et j'étais très énervée face à certains personnages… j'ai un peu vécu le livre, ce qui est plutôt agréable.

Au niveau de l'histoire, ce n'est rien qui vole très haut : Brooke aide Julian a percer dans la musique, et finalement, lorsqu'il réussit, tout son monde se retrouver chaviré, pas forcément dans le bon sens du terme ! Les évènements sont prévisibles pour la plupart, mais les personnages sont attachants.


Sur Amazon Stiletto Blues à Hollywood ou dans la boutique


HANTISE, Par Séverine



Auteur : Michele Jaffé
Titre Original : Rosebush
Nombre de page : 408
Edition : Hachette jeunesse, collection Black Moon
Parution : 19 janvier 2011
Traduction : Laure Porché



RESUME DOS DU LIVRE : Heurtée de plein fouet par un chauffard, la jolie Jane est laissée pour morte dans un rosier. Elle ne se souvient pas de ce qui s'est passé, mais d'étranges messages laissés sur le miroir de l'hôpital et des menaces téléphoniques instillent en elle le doute : a-t-elle réellement été victime d'un accident, ou quelqu'un a-t-il vraiment tenté de la supprimer ? Qui ? Serait-elle en train de perdre la tête ? Et si le tueur était tout proche ?

CRITIQUE DE SEVERINE : Que dire a part wahou ce livre est le thriller black moon de l'année, je m'explique ici l'auteur nous entraine dans le monde de gosse de riche ou les apparences sont trompeurs Jane est retrouvé a moitié morte dans les buisson apres avoir était percutée par une voiture lors d'une fete, elle se réveille a l'hopital et ne se souvient de rien, elle recoit alors des messages qui lui disent tu aurais du mourir mais personnes ne la croit puis survient des cadeaux de bon rétablissements inquiétant qui lui veut du mal et pourquoi? Peu a peu les souvenirs lui reviennent par bride, Jane menera son enquete pour démasqué le coupable et sera épaulé par les personnes qui lui sembler indignent de son intéret. L'auteur joue ici avec les faiblesses pschologique des gens, leurs travers et leurs face cachée et je doit dire que c'est assez réussi deplus les flashs back de la vie de Jane nous permettent de comprendre sa souffrance et de se faire une idée du véritable coupable. En conclusion très bon thriller.


Sur Amazon Hantise ou dans la boutique


FIN  DE SERIE, Par Aurélie



Auteur : Christian Rauth
Nombre de page : 348
Edition : Michel Lafont
Date de Parution : 12 Mai 2010




RESUME DOS DU LIVRE : Séquence 97, une scène ordinaire, enfin presque : une fois que Lucas Kalou a tiré sur Eddy Ordo, l'interprète du célèbre commissaire Monti, puis retourné son arme contre lui, on s'apprête à faire une deuxième prise. Mais ni la vedette de la série ni Lucas ne se relèvent... Deux morts sur un plateau, on a rarement vu ça ! Enquête bouclée en trois jours par la DCPJ de Paris, qui conclut à la culpabilité de Lucas Kalou. Le comédien se serait suicidé après avoir éliminé la star qui l'avait publiquement humilié. Rob Marin, l'adjoint de Monti dans le rôle de l'inspecteur Garcia, est indigné : jamais son ami Lucas n'aurait commis un crime pareil. Il décide de reprendre l'enquête mais il a tôt fait de comprendre qu'entre un tournage et la réalité policière... il y a un monde. Fort heureusement pour lui, le lieutenant Plume, de la SRPJ de Marseille, partage son opinion et lui offre son aide contre l'avis de sa hiérarchie. Ensemble, ils vont laver l'honneur de Lucas. Commence alors une virée déjantée dans le monde de la télévision et de la police. Les balles sifflent et les coups bas pleuvent. Pourtant il ne leur suffira pas de coincer le coupable, il leur faudra aussi découvrir le responsable. Et là, comme on dit dans les histoires : ça peut venir de haut, de très haut... et même de très loin.

RESUME AURELIE : Rob Marin interprète le flic dragueur d’une célèbre série policière, tournée dans les studios de Marseille. Lors du tournage d’une prise d’otage, son meilleur ami Lucas Kalou, guest star de l’épisode, doit tirer sur Edouard Ordo, le héros de la série. Aucun des deux ne se relèvera : les balles échangées sont de vrais projectiles. La police nationale prend l’affaire en main, car Edouard Ordo est une vedette internationale. En trois jours, la culpabilité de Lucas Kalou est établie, or il n’est plus là pour se défendre.
Rob, outré, refuse d’y croire et décide de refaire l’enquête. Hélas, entre jouer un flic d’opérette et se plonger dans la réalité, il y a un monde…

CRITIQUE D'AURELIE : Le titre du roman tire son nom de l'atmosphère de cette enquête car elle se déroule autour d'une série télé nommée Monti dans laquelle deux hommes seront assassiné, on pourrait dire bêtement, mais l'assassin a très bien disposé les fils de son piège ; en effet lors du tournage d'un épisode un voyou, joué par Lucas Kalou, cherchant à libérer son frère de prison prend en otage une jeune flic lui prend son arme et tient en joue le commissaire, joué par Eddy Ordo, lui tire dessus et se tire une balle dans la tête or ce qui aurait dû être des balles à blanc ne l'étaient pas.

L'enquête s'oriente visiblement vers la vengeance de Lucas et son suicide, chose que son ami et acteur de la série, Rob, refuse de croire. du coup il va mener son enquête en parallèle avec l'appui du lieutenant Plume pour découvrir la vérité.
Des coulisse d'un tournage avec tout le vocabulaire qui va avec, aux avenues de Marseille, ses petits resto jusqu'au rue de Paris, nous voilà embarqué dans une enquête palpitante car une fois l'atmosphère installée tout s'enchaîne, des courses poursuites, des bagarres, des magouilles avec les voyous du coin… avec en plus un petit phrasé marseillais qui laisse pas indifférent.

J'ai également trouvé tous ces personnages bien sympathiques, prenant tout à la rigolade, et malgré tout ce qui arrive et bien ! pas un brin d'affolement on reste « trankil ». J'ai adoré l'ambiance, l'humour. Un polar qui reste léger mais bien ficelé. 


Sur Amazon Fin de série ou dans la boutique


MORTELS PETITS SECRETS, Par Séverine



Auteur : Laurie Faria Stolarz
Nombre de page : 283
Edition : Albin michel, collection Wiz
Parution : 5 janvier 2011
Traduction : Cécile Chartres



RESUME DOS DU LIVRE : Camelia échappe de peu à un accident de voiture : elle est sauvée par Ben, un mystérieux garçon qui disparaît avant qu’elle ait pu le remercier. Depuis, Camelia ne cesse de penser à lui, et à l’étrange sensation ressentie quand il l’a touchée. Pourtant, lorsqu’elle le revoit au lycée, Ben l’évite. La rumeur dit qu’il aurait tué son ex-petite amie. De son côté, Camélia reçoit des lettres de menaces. Pourquoi ne peut-elle résister à son attirance pour Ben ? Peut-elle vraiment lui faire confiance ?

AVIS DE SEVERINE : Quand on lit le résumé, on se dit "chouette, on va retrouver les mêmes ingrédients que twilight (je parle pour ceux qui ont aimé twilight, dont je fais partis) et d'autres vont se dire "encore un livre à la sauce twilight" ou d'autres vont dire que ça leur fait penser a frisson et fievre. Eh bien oui !

Je m'explique, dans ce livre certaines scénes nous font penser a twilight : par exemple, lorsque Ben sauve Camelia sur le parking du lycée, ou encore celle où il est obligé, en cours de chimie de se mettre a coté d'elle car toute les places sont prises. Mais aussi a frisson : "Camelia bien élévé dont les parents sont négligeant et centrés sur eux-mêmes". L'auteur nous entraine à travers l'histoire de Ben et Camelia, dans un jeu du chat et la souris. Je m'explique : Ben sauve la vie de Camelia lors de son accident. Peu de temps après, elle le revoit au lycee mais celui-ci l'ignore, commence alors pour Camelia, une série de menace par le biais de lettre anonyme et autres. Tous nous laisse a penser que Ben en est l'auteur car des rumeurs circulent sur son compte.

Ce que j'ai apprécié c'est que l'auteur intercalle par le biais des extraits du journal du vrai coupable, le récit qui est raconter par camelia. Je ne pouvais pas lachez ce livre, tellement j'avais hâte de savoir qui était le vrai coupable. Par contre la fin nous laisse pentois et j'ai hâte que le tome 2 sorte pour connaitre la suite des aventures de BEN et Camelia. En conclusion je le conseil a tous ceux qui ont aimer twilight et frisson.

Sur Amazon Mortels petits secrets ou dans la boutique 

Retour


CAPTAIN BLOOD, Par Aurélie



Auteur : Rafael Sabatini
Nombre de Page : 240
Edition : Phébus, collection Libretto
Traduction : Edmond Michel-Tyl




PRESENTATION DE L'EDITEUR : Peter Blood (alias M.Le Sang, alias Don Pedro Sangre) est resté dans les annales comme l'une des grandes figures de la flibuste. Le citoyen en question cependant, après une vie que l'auteur qualifie d'aventureuse, ne demandait qu'à exercer besogneusement son métier de médecin dans une paisible bourgade d'Angleterre....jusqu'au jour où la Justice du Roi s'avise de commettre à son endroit une injustice majeure et le dépêche aux Caraïbes en qualité de bagnard.

AVIS DE AURELIE : Merci aux Editions Phébus Libretto de nous permettre de lire encore aujourd'hui du Sabatini.

Superbe livre de pirate avec tout ce qu'il faut de souffle épique. On ressent les alizés, le sel et le rhum. 

L'histoire est prenante, avec la belle, le méchant, des abordages, des trahisons etc. Bien sûr le héros est un peu un super-héros mais moi j'adhère à fond. Le livre de pirates parmi les plus prenants, je le place parmi les premiers livres de récits de pirates. 
Les + : De l'action en veux-tu en voilà ! Exotisme, quand tu nous tiens... Des pirates !
Les - : Quand même, qu'est-ce qu'il est fort ce Capitaine Blood... Personnages secondaires pas assez travaillés.

A lire absolument.

Sur Amazon Captain Blood ou dans la boutique



TOM, PETIT TOM, TOUT PETIT HOMME, TOM, Par Aurélie




Auteur : Barbara Constantine
Edition : Hachette Jeunesse, collection Livre de Poche
Parution : 3 Mars 2011
Nombre de Page : 160



RESUME
: Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobil-home déglingué avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l'a eu à treize ans et demi). Comme Joss aime beaucoup sortir tard le soir, tomber amoureuse et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent tout seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va dans les potagers de ses voisins, pique leurs carottes, leurs pommes de terre… Mais comme il a très peur de se faire prendre et d'être envoyé à la Ddass (c'est Joss qui lui a dit que ça pouvait arriver et qu'elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention, efface soigneusement les traces de son passage, replante derrière lui, brouille les pistes. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), couchée par terre au milieu de ses choux, en train de pleurer, toute seule, sans pouvoir se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom (petit homme) n'était pas passé par là…

 

AVIS DE AURELIE : Le ton optimiste qui éclabousse les pages, malgré les situations chaotiques voire désespérées de ces personnages, nous donne une pêche d’enfer.

Des personnages toujours très attachants, définis d’une façon authentique au point d’avoir l’impression de lire un film. L’histoire se déroule comme un long métrage, parsemée de dialogues, de scènes touchantes, parfois comiques, tendres et émouvantes. Je crois que tous ces livres feraient d’excellent film voire pièce de théâtre, étonnant que personne n’ait tenté l’aventure. C’est burlesque et à la fois tragique. L’auteur nous peint  une tranche de vie avec son lot de démunis, d’heureux, de chanceux, et de malheureux… où chacun cohabite, se tend la main, se prennent en main pour aller vers un nouveau chemin. 

Dans ce roman, les chemins justement vont se rejoindre, pour avoir été dans le passé une route unique puis le chaos ! Chaque personnage clé est lié par un lien familial… je ne peux en dire plus au risque de dévoiler l’intrigue. 

J’ai craqué pour les deux personnages : Tom et la Madeleine… beaucoup de tendresse, d’humilité, de solidarité et de volonté de surmonter un destin qu’on n’a pas forcément choisi.

Sur Amazon Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom ou dans la boutique 



METAPHYSIQUE DES TUBES, Par Aurélie




Auteur : Amélie Nothomb
Edition : Le livre de poche, collection Littérature et Document
Parution : 2002
Nombre de Pages : 156



RESUME
Jusqu'à deux ans et demi, Amélie se décrit comme un tube digestif, inerte et végétatif. Puis vient l'événement fondateur qui la fait chuter dans l'univers enfantin. Durant six mois s'ensuit la découverte du langage, des parents, des frères et soeurs, des nourrices japonaises, du jardin paradisiaque, des passions (le Japon et l'eau), des dégoûts (les carpes), des saisons, du temps. Tout ce qui, à partir de trois ans, constitue la personne humaine à jamais. Car à cet âge-là, tout est joué, le bonheur comme la tragédie. 

AVIS DE AURELIE : J'avais déjà lu un livre d'Amélie Nothomb il y a 5 ou  6 ans, mais il m'avait laissé un goût amer... Le goût de l'obligation de lire un livre imposé.

N'aimant pas rester sur un échec... J'en ai racheté un que j'ai.... dévoré! En une journée, il était avalé !

J'ai adoré, lire à n'en pas perdre une miette.

Le début et la fin d'un roman sont souvent très révélateurs.
‘Métaphysique des tubes’ commence par cette phrase : "Au commencement il n'y avait rien" et finit de cette façon : "Ensuite, il ne s'est plus rien passé." Ainsi, cette histoire se déroule entre deux néants, comme si la vie s'arrêtait aux frontières du Japon, comme si elle s'arrêtait à trois ans. Mais entre ces deux riens, il s'agit de l'Eden, ni plus ni moins.
Amélie Nothomb nous parle de son pays "natal" d'une façon sublime, tout simplement ! Son style atteint ici la pureté absolue, il suffit, pour s'en convaincre, de lire la description du petit lac vert. On découvre un monde extraordinaire avec des yeux d'enfant, dont l'imagination transfigure tout ce qu'il voit, retranscrit par la plume d'un adulte dont la maîtrise stylistique est au service de la beauté.

A lire, vite vite!!!


Sur Amazon Métaphysique des tubes ou dans la boutique

 

Retour

 

LE LIVRE SANS NOM, Par Aurélie





Auteur : Anonyme
Edition : Le livre de Poche, collection Policier/thriller
Parution : 1er Juin 2011
Nombre de Page : 500



PRESENTATION :
 Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets…
Un mystérieux tueur en série, qui assassine ceux qui ont eu la malchance de lire un énigmatique livre sans nom…
La seule victime encore vivante du tueur, qui, après cinq ans de coma, se réveille, amnésique…
Deux flics très spéciaux, un tueur à gages sosie d’Elvis Presley, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, un massacre dans un monastère isolé, quelques clins d’œil à Seven et à The Ring… et voilà le thriller le plus rock’n’roll et le plus jubilatoire de l’année!

Diffusé anonymement sur Internet en 2007, cet ouvrage aussi original que réjouissant est vite devenu culte. Il a ensuite été publié, d’abord en Angleterre puis aux États-Unis, où il connaît un succès fulgurant.

AVIS DE AURELIE : Le titre vous intrigue ? Et si je vous dis qu’en plus son auteur est Anonyme ? Tout ceci est bien mystérieux, tout comme l’intrigue de ce polar déjanté bourré de références cinématographiques (The Ring, Man of fire…). Dès les premiers lignes vous avez l’impression de vous retrouver dans Desperados, paumé en plein Mexique dans un bar louche…et puis très vite ça tire des coups de feu dans tous les sens.

Ce roman se dévore ! Il n’a rien à voir avec les polars habituels. Les meurtres sont franchement bien dégoûtant mais finalement on passe vite dessus et on n’en reste pas choqué.

Seul Bémol? Le mot "Putain" quasi toute les 3 lignes, à force, ça lasse.

Sur Amazon Le Livre sans nom (plp) et dans la boutique



DE L'EAU POUR LES ELEPHANTS, Par Aurélie

 


Auteur : Sara Gruen
Editeur : Albin Michel (2007)
Traducteur : Valerie Malfoy
Nombres de pages : 402



PRESENTATION DE L'EDITEUR
Déboussolé par la mort de ses parents dans un accident, ayant perdu famille et foyer, Jacob Jankowski saute dans le premier train qui passe, celui du cirque Benzini. Il va découvrir le monde clos des « monstres », des paumés, des laissés pour compte, celui des artistes d’un cirque de troisième zone, essayant, de ville en ville, de survivre à la Grande Dépression. Un monde avec ses propres règles, ses lois impitoyables. Etudiant vétérinaire en fin de cursus, Jacob est pressenti pour s’occuper de la ménagerie de cette « nef des fous ». Il tombera amoureux de Marlene, une belle écuyère mal mariée à Auguste, directeur du cirque et dresseur aussi charismatique que sadique. Et va rencontrer Rosie, une éléphante réputée indressable jusqu’à ce que Jacob découvre la façon de communiquer avec elle. Surprenant, poignant, drôle, parfaitement documenté, De l’eau pour les éléphants est l’un de ces romans rares, si captivants qu’on ne peut s’en détacher, avec des personnages si vrais qu’ils continuent de vivre une fois la dernière page tournée.

 

AVIS DE AURELIE : J'ai été happée dès les premieres pages par l'histoire !
Les souvenirs reviennent à la mémoire de Jacob, très vieil homme coincé dans une maison de retraite qu'il n'a pas souhaité. Tout commence par la venue d'un cirque, là, devant ce mouroir. Et la mémoire reprend ses droits petits à petits, au fil des somnolences, des altercations, des rêves. Une partie de vie si difficile, si intense, si lointaine aussi, que Jacob ne souhaite malgré tout pas partager, mais qui lui revient à la fin de sa vie.

L'histoire coule toute seule, et l'on navigue sans mal du présent au passé, des rails au fauteuil roulant.
Cette histoire est très belle, et l'auteur a réussi à la rendre fluide et simple, sans être simplette. Le style de Sara Gruen et la traduction de Valérie Malfoy sont très agréable et rapide à lire. Les nombreux dialogues rendent le récit vivant, les descriptions n'alourdissent pas l'ensemble, mais sont bien pensées et disposées. Le choix du présent pour l'ensemble du texte permet aussi cette fluidité et facilite l'immersion dans l'histoire. J'ai beaucoup aimé ce roman. Il m'a fait découvrir un univers si particulier, celui des cirques à l'époque de la Grande Dépression, usine à rêves et à paillettes, si violent et si dure quand on sort de la piste.

Alors, en piste! Ce bouquin  doit être lu d'urgence ^^

Sur Amazon en grand format De l'eau pour les éléphants ou format poche De l'eau pour les éléphants ou dans la boutique



 


Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement